2016 : une année riche en émotions

2016 touche tout doucement à sa fin. Une année riche en émotions, en rencontres et en sentiments. Je n’ai pas pour habitude de faire des bilans. Franchement, globalement, on s’en fout royal. Mais cette année 2016 à un goût un peu spécial : celui de la renaissance que ce soit dans ma vie personnelle, professionnelle et bien sûr équestre.

Dans un premier temps, même si elle n’a pas le wifi dans son box (heureusement d’ailleurs…) je voulais remercier du plus profond de mon cœur ma partenaire : Mini-Morue. Un milliard de mercis pour toi, celle qui fait la cavalière que je suis. Pas toujours très droite en selle, pas toujours très stable au niveau des mains mais profondément amoureuse de toi et de ton caractère de jument. Tu es bien plus qu’un simple animal à mes yeux, tu es un repère et surtout, un moteur. J’apprends et j’avance ! Merci !

Ensuite, je voulais bien entendu remercier l’ensemble des personnes qui nous suivent de près ou de loin, que ce soit à travers le blog ou dans la vie de tous les jours. Merci à vous pour vos messages, votre présence et votre bienveillance.

 2016 ça a été :

  • Près de 5000 kilomètres parcourus avec le van : on en a vu du pays…. et ce n’est pas fini !
  • 4 courses d’endurance allant de 30 à 60 km soit 190 km de course;
  • Une magnifique qualification sur 60 km au Mont Saint-Michel (j’en chiale encore);
  • Une 12ème place sur 72 à Lamotte-Beuvron;
  • 1 élimination pour boiterie qui a été le départ de notre mise à pied / période de repos;
  • Nos premières séances sur piste de galop à Chantilly;
  • Un nombre incalculable d’heures passées à cheval entre le travail de fond tous les WE (6h de pas en moyenne) et les séances de travail en semaine;
  • Une rencontre amicale fulgurante, dans le partage et la transmission du savoir autour du cheval;
  • Une nouvelle maison pour Mini-Morue;
  • Une overdose de livres pour apprendre et comprendre comment la « machine » cheval fonctionne;
  • 1 chute de la cavalière (gentiment déposée dans le bac à sable) pile une semaine avant Lamotte-Beuvron;
  • Des kilos de carottes et de pommes;
  • Des courbatures (mais de moins en moins, héhé ^^)
  • Des dizaines de sandwichs pour les assistants en course;
  • De beaux progrès de Mini-Morue et de sa cavalière sur le travail sur le plat;
  • Des heures à l’observer dans un coin de son pré;
  • Plein de nouvelles connaissances théoriques… qu’il va falloir mettre en pratique dès qu’on en aura l’opportunité;

Et surtout, des instants de bonheur à la pelle, des moments de partage et de complicité qui font toute la richesse de ce sport.

Et 2017 alors ?

Je ne sais pas de quoi sera fait 2017. J’aimerais, si cela est possible, retrouver les pistes d’endurance pour pouvoir frissonner encore et toujours en passant la ligne d’arrivée. Même sur une 20 km. Peu importe la distance, j’ai compris qu’il faudrait peut-être arrêter de courir pour moi. Car vouloir se qualifier sur 90, c’était uniquement un objectif personnel. Un moyen de se prouver à soi-même que l’on peut tenir, que l’on « sait » amener un cheval à ce niveau là. Un truc d’égo d’humain quoi.

Sinon, en 2017 :

  • j’aimerais refaire de la randonnée. Toujours cet attrait pour les grands espaces, pour le silence que la nature a à nous offrir.
  • j’aimerais que l’on progresse sur le plat. Cette période à pied m’a permise de comprendre un certain nombre d’erreurs que j’ai pu commettre. La première ? Avoir négligé le travail d’assouplissement. Tous les chevaux ne sont pas égaux sur ce point là et ma négligence lui a clairement porté préjudice.
  • j’aimerais tester d’autres disciplines. Je pense au TREC par exemple. Encore faudra t-il que j’apprenne à lire une carte !
  • j’aimerais tester l’Extreme Cowboy Race pour rigoler et montrer toute la polyvalence du pur-sang;
  • j’aimerais groomer sur quelques concours : j’ai souvent dit que depuis mes débuts en endurance, j’ai énormément reçu. Maintenant, j’aimerais à mon tour donner et prendre la casquette de groom;

 

 

 

2 commentaires sur “2016 : une année riche en émotions

  1. Audrey S

    Quel beau bilan! Avec un bilan pareil de 2016, une splendide entrée en matière en 2017 est assurée. Les voeux seront souhaités à cette occasion. Finissez doucement, gentiment, festivement et avec gourmandise cette année 2016 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire