Santé du cheval

Avoir un jeune retraité

Comme vous l’aurez compris, les chevaux de Horse-Connect sont au nombre de 2 : une jeune et flamboyante moumouchka et un petit routier : Ivachaton.

Ivachaton a eu 20 ans le 15 mai dernier.
Le voyant approché de la vingtaine je me prends de plus en plus de réflexions du type « comment va le papi ? » / « ahh il est encore en forme pour son âge » / « ah oui il est vieuuuuux » / « ça vie jusqu’à quel âge un cheval ? » (oui celle là est sympa)!
Alors c’est sûr qu’à l’heure actuelle, nous arrivons vers sa fin de carrière, mais ce n’est pas pour autant que je considère mon merveilleux cheval comme un vieux monsieur. J’ai toujours eu tendance à croire que c’est nous qui rendions vieux nos chevaux. Je le considère simplement comme un jeune retraité.

Explications !

Loin de moi l’envie de passer pour une esclavagiste du cheval, mais voici mon constat : lorsqu’une personne âgée ne fait plus grand chose, ne bouge plus, ne se maintien plus en forme, ne mange plus assez, elle dépérit et prend « un coup de vieux ». Là-dessus, c’est deux fois plus difficile d’arriver à redresser le cap. Je suis donc complètement convaincue qu’avoir un cheval qui prend de l’âge c’est redoubler d’efforts pour lui offrir une vie adaptée, dans un espace de vie maitrisé et suivi.

Le suivi est sur tous les fronts

Tout d’abord quotidien, pour savoir prendre tous les bobos à la base, et pour détecter toute baisse de forme.
Une surveillance quotidienne permet également de suivre l’état général du cheval, de voir si l’alimentation est toujours adaptée ou si un passage chez le dentiste est nécessaire. Les chevaux qui prennent de l’âge ont tendance a avoir également des soucis de dents. Le fait de ne pas baisser notre vigilance parce qu’ils sont « sur la pente descendante » permet d’éviter les différents soucis type perte d’état fulgurante, anémie etc. qui arrivent rapidement mais mettent un temps fou à s’arranger…

Le suivi, une fois par an, par un ostéopathe est également non négligeable. En effet, son passage permettra de desceller les endroits sensibles, de débloquer les blocages et d’éviter les fibroses.
Les fibroses apparaissent aux endroits où l’inflammation est chronique (s’étalant sur une longue période) et où le tissu ne se re-génère pas. Passé un certain niveau elles peuvent vraiment être dérangeantes pour le cheval dans sa locomotion.

Avoir un jeune retraité : le travail adapté

En dehors du suivi purement médical, opter pour un travail adapté à votre jeune retraité est également primordial.

Tout dépend de votre cheval : qu’a-t-il eu comme habitude de vie jusqu’à présent ?
Je suis d’avis de ne pas trop changer les habitudes, si votre train-train est de le travailler tous les jours avec une journée de repos par semaine continuez ! (si votre cheval est en état bien sûr !) Par contre optez pour des étirements avant et après l’effort ! Vous pourrez également faire plus attention à l’échauffement qu’il soit plus long et doux : par exemple commencez de suite par beaucoup de pas et du galop. En effet, le galop est une allure plus naturelle pour le cheval que le trot, et sollicitant moins les articulations. Veillez à ce qu’il bouge tous les jours, par exemple plusieurs heures au pré, lui feront le plus grand bien pour les articulations.

Et pour finir…profitez ! 

Profitez, respirez, votre cheval a effectivement de l’âge et plutôt que de le vivre comme un drame, prenez les choses du bon côté !

Vous vous connaissez mieux…. Vous travaillez mieux ensemble, et vous êtes plus sereins.

Il ou elle n’a plus besoin forcement d’être travaillé(e) tous les jours sinon il/elle est au plafond. Il/elle a arrêté d’avoir peur des fantômes dans la tribune du manège, de ceux dans le van et des méchants oiseaux qui décollent à n’importe quel moment. Profitez de cette prise d’expérience et de maturité face à la vie !

Au final ce n’est que du bonus, car oui si approchant la vingtaine, votre cheval est maintenu en bonne santé et bonne forme, c’est grâce à vous, fermez les yeux et appréciez simplement.
Tant de personnes abandonnent leurs chevaux lorsqu’ils ne sont plus « en âge de… » pour relever d’autre défis ou assouvir d’autres ambitions….

Mais le vrai challenge n’est-il pas de rendre la pareille à ce compagnon qui vous a tant donné, de s’adapter à lui comme il l’a fait pour vous durant si longtemps et de lui donner une chance de continuer ensemble sur la route du bonheur ?  

 

 

 

 

4 commentaires sur “Avoir un jeune retraité

  1. Cavali'Erre

    « Ça vit jusqu’à quel âge un cheval? » La question que j’entends tout le temps dès que je parle de ma pré-retraitée de 19 ans. Je crois que même à cet âge là, il ont encore de beaux jours devant eux et beaucoup de bonheur à nous apporter. Comme tu le soulignes, il suffit de nous adapter 😉

    Répondre
  2. Crokipopy

    Bonjour, je rejoins completement ce qui a été dit dans cet article! J’ai également deux chevaux de 20 ans (et un petit jeune de 12 ans pour la reléve :P) et les deux sont toujours montés. Ils s’en portent très bien, on me fait souvent la reflexion qu’ils ne font pas leur age et je reste persuadée que c’est parcequ’ils bougent. Je n’ai jamais autant profité de mon cheval que depuis que j’ai décidé d’arreter les concours et de faire uniquement des séances sympa et fun. Je ne les met pas à la retraite, je « léve le pied ». Ils vivent au pré, en troupeau et travaillent 1 à 2 fois par semaine. Tant qu’ils continuent de mettre d’eux même le nez dans le licol quand je viens les chercher, je pars du principe que ça leur plait.

    Répondre
  3. beautifulhorseastuces

    Mon loulou de 20 ans est en pré-retraite et adore aller travailler un petit peu quand même ! JE suis comme toi, je pense que si on les arrête totalement c’est à ce moment là qu’ils prennent un coup de vieux! Il faut juste s’adapter à eux (comme à tout âge finalement…)
    Et puis, 20 ans chez le cheval ça fait à peu près du 65 ans chez l’humain (si je me souviens bien). A 65 ans, les gens n’arrêtent pas toute activité 🙂

    Répondre
  4. RIDEUP

    Ton article est très intéressant, il n’est jamais facile de savoir quand et comment lever le pied avec des chevaux qui prennent de l’âge. Mais je suis comme toi convaincue qu’il faut maintenir un rythme (adapté bien entendu) pour contrer l’ennui d’abord et pour maintenir le moral de nos papis !

    Répondre

Laisser un commentaire