Santé du cheval

Chaleurs et problèmes de compréhension

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, je vous propose un petit billet d’humeur que je voulais partager avec vous : la semaine dernière, Mini-Morue et moi avons eu quelques problèmes de compréhension. La raison ? Ses premières chaleurs !

Ah les chaleurs ! Tout cavalier possédant une jument se retrouve, à un moment ou à un autre, confronté au problème des chaleurs. Enfin « problème » est un bien grand mot puisqu’au final, c’est simplement la nature qui fait son travail. Le souci c’est que nous, Humains, nous avons l’égo tellement bien placé qu’on se dit qu’on va aller outre la nature. Moi, la première. Mini-Morue est en chaleur ? Bah pas de problème, on va quand même travailler.

Quand votre jument fait le grand huit émotionnellement : merci les chaleurs !

La semaine dernière, Mini-Morue était en chaleur. Des chaleurs qui ont mis près de deux semaines à vraiment sortir. Elle était gniangnian (pour ne pas dire carrément autre chose) que ce soit avec les Humains … mais aussi avec les autres chevaux. Vas-y que je te pisse au nez, vas-y que je couine, vas-y que quand je vois ma propriétaire, je me dis « tient, je vais la bousculer ». Et si je lui faisais un petit coup de Trafalgar aussi ? Je sais très bien me lever, je crois qu’elle a oublié.

Lundi dernier, dans ma réflexion d’humaine, je me suis « hop, au travail »! C’est pas tout, mais on a un challenge à relever en 2018 !  Ouai ouai, tu as raison Sophie !

J’adore ma jument mais là, elle m’a fatigué. Elle a été ingérable du box à la carrière où j’ai failli me vautrer deux fois en moins de 5 minutes. Mes nerds et mon assiette ont été mis à rude épreuve, il a fallu que je resserre les vis pendant 10 minutes histoire qu’elle ne prenne pas de mauvaises habitudes. Ces 10 minutes nous ont cuites et pourtant, je n’ai fait que du pas.

Au bout de ces 10 min, ayant obtenu ce que je souhaitais (soit, du calme), je suis descendue pour la caresser. Toujours rester sur un point positif. Comme d’habitude, une fois pied à terre, je détache ma bombe que j’attache à mon étrivière passée au dessus de ma selle. Mais qu’ai-je donc fait ? Humaine, tu sais pas qu’une bombe ça peut attaquer une pauvre jument comme moi ?? Voilà ma Morue plein cul autour de moi, accrochée aux rênes et tentant de la calmer sans m’énerver. Au bout de 2 minutes, elle a compris et s’est arrêtée net avec un regard qui voulait dire « Je suis au bout de ma vie, vite le box ». Vraiment, sur ce coup là, je me suis dit qu’elle avait pas inventée l’eau chaude.

Arrivée au box, avec sa grande délicatesse légendaire, elle a trouvé le moyen de se cogner et de se faire peur toute seule (genre la mangeoire avait été déplacée à son insu). Certainement, encore un coup de l’Humain, ce sadique. Mais oui, Moricette, mais oui.

J’ai mis fin à son supplice. Une ration de récompense, je recouvre et je lui rends sa liberté. Elle est retournée au pré sans un regard (bouh la vilaine :-))

mini-morue-a-perdu-la-tete-avec-ses-chaleurs-horse-connect

Avec ses chaleurs, Mini-Morue a perdu la tête … c’est le cas de la dire 🙂

Et si le secret était… qu’on les écoute et qu’on les laisse tranquille le temps que les chaleurs passent ?

Avant de partir, je lui ai préparé son petit mélange d’homéopathie et surtout, je me suis dis que j’allais lui foutre la paix le temps que ses chaleurs printanières se calment. Je n’avais absolument pas envie d’aller au combat à chaque séance. Déjà parce que je n’aime pas ça (je peux comprendre que des fois, il faille remettre les pendules à l’heure) mais surtout, car je ne m’en sentais pas capable physiquement. N’ayant pas l’habitude d’un cheval qui bouge, je n’ai pas une assiette suffisamment stable pour rester dessus à toute épreuve. Pendant 1 semaine, je suis juste venue la voir en me faxant dans son pré. Pas de licol, pas de pansage, pas d’approche. Rien, juste le plaisir d’aller la voir et de constater qu’elle vit sa vie.

Bah vous savez quoi ? Ses chaleurs passées, j’ai retrouvé ma Moricette-jesuisunepursang habituelle : calme, aux ordres et pleine de bonne volonté.

 

Moralité ? Quand vos juments sont en chaleur et que c’est difficile pour elles, laissez-les tranquilles et attendez que la nature fasse son job.

#MoruePower

 

Un commentaire sur “Chaleurs et problèmes de compréhension

Laisser un commentaire