Evènements Equestres

Concours International d’ Endurance de Fontainebleau

Le 27 et 28 Mars 2015 a eu lieu le 5ème Concours International d’ Endurance de Fontainebleau (CIEF) sur un lieu bien connu des compétiteurs : Le Grand Parquet. Autant vous dire qu’habitant à proximité du site (par proximité j’entends « pas besoin de traverser la moitié de la France pour y assister ») il m’était tout simplement impossible de rater cet évènement sportif !

Il y a des cavaliers qui trépignent d’impatience à l’idée d’assister au Grand Prix du Gucci Paris Masters… et bien moi, je trépignais d’impatience à l’idée d’assister à mon premier CEI 3* ! C’est chose faite avec le Concours International d’ Endurance de Fontainebleau (CIEF) !

Fontainebleau, nous voilà !

Vendredi 27 Mars, nous quittons le Val d’Oise en direction de la Seine-et-Marne pour assister à l’une des plus belles et mythiques épreuves du circuit mondial en endurance équestre : la CEI 3* de Fontainebleau. 39 cavaliers dont 25 Français étaient au départ de cette 160 km. Je le savais d’avance… j’allais en prendre plein les yeux… et ce n’était que peu dire !  Etant cavalière d’endurance amateure, je suis admirative de ces couples chevaux/cavaliers de très haut niveau, de véritables « machines de guerre » au mental d’acier. Car pour en arriver à ce niveau là, il faut non seulement LA monture capable d’avaler et de digérer les kilomètres, mais aussi LA stratégie, LE mental et bien sur… LE talent.

Concours International d'Endurance de Fontainebleau - Horse-Connect

Fontainebleau, nous voilà … avec en prime, le soleil !

Concours International d’ Endurance de Fontainebleau : le gratin du gratin !

L’avantage des concours d’endurance, c’est la proximité qui existe entre les cavaliers et les visiteurs puisque l’accès est restreint uniquement (et pour des raisons de sécurité) à l’aire de grooming et au Vet Gate. Mais peu importe, durant une journée, j’ai pu observer l’organisation millimétrée des assistants (pour qui chaque geste est étudié pour qu’il soit optimal), baver devant quelques uns des meilleurs chevaux d’endurance au monde (Pur Sang Arabe, mon amour) et bien sur, admirer des cavaliers à la renommée mondiale comme Virginie ATGER, Barbara LISSARAGUE ou encore Jean-Philippe FRANCES, Cécile MILETTO ou Laurent MOSTI. Tout ces noms sont synonymes pour moi d’athlètes, de forces de la nature. Je pense notamment à Cécile MILETTO qui, après un grave accident à cheval (en 2012 si mes souvenirs sont bons) a réussi à retrouver le plus haut niveau mondial. Bref, le gratin du gratin … un pur bonheur pour les yeux alors qu’il était à quelques mètres des spectateurs !

aire de grooming Fontainebleau - Horse-Connect

Ca c’est de l’organisation !

Barbara Lissarague - Horse-Connect

Barbara LISSARAGUE au trotting

Concours International d’ Endurance de Fontainebleau : une course « juge de paix »

Sur les 39 couples ayant pris le départ de la « 160 » du vendredi 27 Mars, 18 d’entre eux ont franchis sans encombre la ligne d’arrivée à l’issue de la sixième et dernière boucle.

Cette « 160 » fut menée comme une balade dominicale par une cavalière venue d’Alsace (ouiiii Alsace Power ^^), Marie-Pierre Peroteau, qui a bouclé la course en 7h 41 minutes et 90 secondes avec son fidèle Qanai du Tipi (Ess Oterro x Jinniya Sama). Alors que tous les spectateurs présents à l’arrivée s’attendaient à une arrivée triomphale au galop, Marie-Pierre et Qanai, avec leurs 8 minutes d’avance sur leurs poursuivants franchirent la ligne … tranquillement … au pas… sans étrier… sous les applaudissements du public !

Laurent MOSTI et  Rêve de Sauveterre (Karesi x Dja’lah) arrivent en seconde position avec une course bouclée en 7h 49 minutes et 42 secondes. Enfin, Emilie LAMBERT et sa magnifique monture Ekstrem Font Noire (Branik x Easy Font Noire) monte sur la 3ème place du podium après une course de 8h 02 minutes et 46 secondes.

Concours International d’ Endurance de Fontainebleau : la répétition générale avant Samorin !

L’avenir de l’endurance française est entre les mains de la sélectionneuse nationale, Bénédicte Edmont, qui va devoir passer au crible les résultats de cette première épreuve de sélection en vue des Championnat d’Europe qui se dérouleront en Slovaquie du 11 au 13 Septembre prochain.

Concours International d’ Endurance de Fontainebleau : une superbe organisation !

Même si ce fut mon premier CEI 3*, je tenais à tirer mon chapeau à l’association de l’association Grand Parquet Endurance pour cette magnifique organisation. Les événements se succèdent toute l’année sur ce site bien connus des compétiteurs mais rares sont les organisateurs qui savent tirer le meilleur parti de ces installations pour leur donner enfin une ambiance aussi conviviale, grâce à un village central où cavaliers, accompagnateurs, entraineurs et visiteurs se retrouvent spontanément pour se restaurer ou flâner dans les stands. Tient d’ailleurs, en parlant de stand… j’en ai profité pour acquérir mon premier pantalon d’endurance : un magnifique (et super méga trop confortable)  Stud One bleu marine dont je vous parlerai très bientôt !

Du Concours International d’ Endurance de Fontainebleau, je retiendrais plusieurs choses :

  • Le bonheur de pouvoir côtoyer toutes ces grandes figures de l’endurance mondiale, celles que je suis assidument sur Facebook et dans les quelques magazines équestres qui daignent parler de l’endurance.
  • Le bonheur de pouvoir observer les émotions sur les visages de ces sportifs de haut niveau : oui, au bout de 140 km, le corps fatigue, le visage se ferme, les jambes commencent à trembler. Je me souviendrais longtemps de la déception de Virginie ATGER quand elle lança à la sortie du Vet Gate un « C’est mort ! » à la sélectionneuse de l’Equipe de France (qui est également sa maman). Oui, ça te fait relativiser car elle, elle a déjà couru 140 km sur les 160 et que elle, elle n’est pas là pour se faire plaisir mais bien parce que c’est son business. Alors la prochaine fois que je me ferai éliminer au Vet Gate avec Mini-Morue, j’essayerai de relativiser en pensant à ce moment là.
  • Le bonheur de voir des chevaux absolument magnifiques, fins mais tout en muscles, vifs même après 160 km. A la base, je ne suis pas du tout tournée vers le PSA mais certains sont vraiment à tomber. Mention spéciale pour l’Elevage du Font Noire de Catherine FAURE pour son magnifique Ekstrem.

Bref, le Concours International d’ Endurance de Fontainebleau fut pour moi une superbe première expérience. Je remets le couvert lors du Raid Yvelines du 1er Mai… à Rambouillet cette fois-ci !

3 commentaires sur “Concours International d’ Endurance de Fontainebleau

    • Sophie Auteur de l'article

      Bonjour Catherine !

      Merci d’avoir pris le temps de laisser un petit commentaire.
      Depuis que j’ai pris connaissance de votre élevage à Fontainebleau, je suis assidument son évolution via votre page FB notamment. J’espère qu’un jour j’aurais l’opportunité de vous rencontrer et de venir admirer vos magnifiques chevaux.
      Cavalièrement,

      Sophie

      Répondre

Laisser un commentaire