Ayez confiance (ou pas !)

Ayez confiance (ou pas !)

La confiance : en voilà un vaste concept philosophique ! Si j’en crois le site du CNRTL, la confiance peut se définir ainsi : « Croyance spontanée ou acquise en la valeur morale, affective, professionnelle… d’une autre personne, qui fait que l’on est incapable d’imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence. »

L’idée de cet article m’est venue suite à la lecture de l’excellent article du blog Horses Hints « Tu n’as pas le niveau pour lire ça ! ». Le titre et le contenu de l’article ont fait écho à mon passé équestre. En effet il y a quelques années, j’ai rencontré quelqu’un qui, parce que j’étais cavalière d’extérieur, m’avait rigolé au nez en me voyant prendre en main le livre « Equitation Académique » du Général Decarpentry.

Visiblement, nous n’avions pas le même humour, sa réaction m’ayant laissé pantoise.

Equitation Académique Decarpentry - Horse-Connect

Cette personne avait très certainement oublié que le Général Decarpentry donnait toutes ses lettres de noblesse au travail du cheval en extérieur.

#jediscajedisrien

Poser une question : un crime de lèse majesté !

Comme dans tous les sports, en pratiquant l’équitation nous sommes amenés à croiser de nombreux profils. Malheureusement, de (trop) nombreuses personnes qui se disent professionnelles sont en vérité… vides de toute culture. L’art de la vacuité de l’être là comme disait mon professeur de philo ! En général, ces personnes ont beaucoup de présence, un sens de la phrase et des bons mots. Ils aspirent justement confiance. Puis le bas blesse. On commence à poser des questions, on cherche à comprendre. Mon Dieu, mais vous êtes dingues ou quoi ? Vous allez vous exposer à des sentences verbales du genre « Tu ne me fais pas confiance ! ».

Mais attendez : depuis quand, poser des questions est-il synonyme de ne pas avoir confiance ?

A quel cavalier amateur n’est-il jamais arrivé de se faire remettre à sa place en entendant « quoi, tu doutes de moi ? Je te rappelle que j’ai fait ci, j’ai fait ça ». Votre faute ? Avoir posé … une question.

FFE Compet - Horse-Connect

Ouai, en fait, tu n’as rien fait du tout. D’ailleurs, c’est FFE Compet en personne qui le dit 🙂

Bon, je suis d’accord, FFE Compet ne sait pas tout non plus… mais quand même, un ptit coup d’œil ne fait pas de mal.

Un professionnel digne de ce nom est, à mon sens, tout à l’opposé de ce comportement : discret (il n’a pas besoin de jouer au coq pour que l’on écoute ses paroles), il distille ses enseignements goûtes à goûtes, vous renvoie régulièrement à vos manuels d’hippologie mais surtout… IL VOUS FAIT RÉFLÉCHIR, il vous force à vous poser les bonnes questions.

Dans la vie de tous les jours, je suis certaine que vous n’accordez pas facilement votre confiance. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi, dans le monde du cheval, vous avez tendance à faire le contraire ? Je vous le donne en mille : ça s’appelle la manipulation surtout quand on avoue haut et fort qu’on est un cavalier amateur lambda et qu’on désire devenir un cavalier amateur éclairé. Vous sentez la nuance ? Cette nuance, c’est la naissance d’un esprit critique.

Le mentor : celui qui vous guide et vous laisse réfléchir par vous même !

Pour une vie équestre réussie, sachez vous entourer de modèles, de mentors, de personnes qui vont vous aider à vous hisser vers le haut. Ne cherchez pas la facilité, elle ne mène à rien. Ne cherchez surtout pas une personne qui va faire le boulot à votre place. Par contre, si vous avez la chance de rencontrer au détour d’un manège une personne pleine d’humilité et qui sait « lire » le cheval, tendez l’oreille. C’est avec les gens qui « fabriquent » ou qui ont un jour fabriqué les chevaux que l’on apprend le plus.

Pour le bien-être de nos équidés, n’accordez pas votre confiance à n’importe qui sous prétexte, notamment, que « vous payez » (et je sais de quoi je parle… j’ai eu une très fâcheuse expérience avec un maréchal-ferrant…). Non seulement vous risquez la désillusion la plus totale mais surtout, votre cheval risque d’en pâtir… et c’est ça le plus grave dans l’histoire.

Alors faites-moi plaisir : si un jour une personne remet en question votre volonté d’en savoir plus, de découvrir ce qui se fait de l’autre côté de la route, d’élargir vos horizons ou, comme moi, se fout tout simplement de votre gueule car vous prenez un livre en main / vous posez une question (oui, cette vulgarité est faite exprès) allez chercher votre voiture, attelez le van et embarquez Pompom immédiatement.

 

Ayez confiance - Horse-ConnectFaudrait pas non plus nous prendre pour des Playmobil sans cerveau non plus, hein !

Copyright : Playmobil

Un commentaire sur “Ayez confiance (ou pas !)

  1. horseshints

    Un article « réponse » qui me plaît beaucoup ! Merci à toi ! (Et pour la citation aussi 😉 )

    J’avoue ce type de réponses est souvent donné et quoi de plus frustrant que de changer de « professionnel » chaque jeudi parce qu’il n’a finalement de « pro » que sa capacité à ferrer le pigeon … Une thématique qui ne touche pas que le monde du cheval d’ailleurs. Comment cela ? Machin pense par lui-même ? H non alors ! Il faut vite arrêter ça! :p Bref… Continue à aiguillonner notre sens critique. Et l’extérieur = école de vie.

    Répondre

Laisser un commentaire