Santé du cheval

La dermatophilose dorsale chez le cheval (Rain Scald)

Il y a quelques jours, je vous parlais d’une crème qui m’avait bien rendu service en termes d’assainissement et de cicatrisation de la peau : la crème cicatrisante Equibao. Comme je ne suis pas du genre à ne pas chercher à comprendre d’où pouvaient provenir ces méchantes croûtes… j’ai mené mon enquête ! Quelques explications sur la dermatophilose dorsale chez le cheval !

La dermatophilose dorsale : une maladie pluvieuse !

Tient, tient… encore une maladie qui sort de nul part !

En fait, si ! La perte de poils est attribuée à un micro-organisme (le Dermatophilus Congolensis) qui déclenche une affection localisée que l’on peut désigner comme une streptothricose cutanée.

Dermatophilus - Horse-Connect

Dermatophilus Congolensis – Image Wikipedia.org

 

Mais d’où cela peut-il provenir ?

Comme la gale de boue apparait lorsque les pâtures se font pluvieuses et boueuses, il en est de même pour la dermatophilose qui apparait en saison humide. Amis cavalier, l’automne est là… elle peut venir à la rencontre de votre équidé adoré !

Les spores amenant cette infection cutanée sont présents de façon totalement naturelle dans l’environnement de nos équidés. Une fois l’humidité de retour (Eté indien, ce n’est qu’un au revoir !), ces spores s’activent et pénètrent dans l’organisme de l’animal à travers des micro-traumatismes cutanés : morsures d’insectes, plaies ouvertes ou encore…une irritation due à une exposition fréquente et prolongée à la pluie qui a pour conséquence de ramollir la peau en particulier sur la ligne dorsale.

Hé oui ! Au travers de mes recherches, c’est ce dernier élément qui m’a mis la puce à l’oreille ! Mini-Morue étant au pré du matin au soir et ce, par tous les temps, elle est exposée aux intempéries. Vous rajoutez à cela une peau extra-fine de PS et surtout… le fait qu’elle ne soit pas encore immunisée à ce gêne puisqu’il s’agit de sa première année au pré… et vous obtenez la dermatophilose dorsale autrement appelée « Rain Scald » ou dépilation due à la pluie !

Comment reconnaitre une dermatophilose dorsale ?

Vouloir traiter, c’est bien. Mais avant de traiter, il faut être certain d’avoir identifié la cause du problème. Et bien là est toute la difficulté ! Quand on sait que nos amis les chevaux possèdent une large (très large ^^) palette d’infections, la tâche est rude… et c’est bien pour ça que j’ai mis autant de temps à l’identifier.

La dermatophilose dorsale, comme son nom l’indique se situe au niveau du dos de l’animal. La zone infectée évolue assez rapidement :

  • la peau craquelle et se desquame pour laisser place à des croûtes
  • les poils s’arrachent avec les croûtes adhérentes laissant apparaître des ulcérations. On les reconnait car cela se présente sous la forme de touffes de poils agglutinés dans les croutes.

 

photo2

Marque de Dermatophilose Dorsale

Pour Mini-Morue, je n’avais pas l’impression que cela la grattait par contre, au passage de la brosse dure, j’ai pu constater qu’elle réagissait assez vivement en creusant son dos.

Comment venir à bout de la dermatophilose dorsale ?

Bon… visiblement, il y a deux façons de faire : la naturelle et la chimique !

Désinfectant + Huiles Essentielles :

Ca, c’est la méthode que j’ai testé sur Mini-Morue : on désinfecte la zone à la bétadine jaune en frottant délicatement les tissus morts. On laisse bien sécher à l’air libre. Une fois la zone propre et sèche, on applique une bonne dose de crème cicatrisante contenant des huiles essentielles (la fameuse crème Cicatrisante d’ Equibao). On masse bien jusqu’à pénétration complète du produit.

betadine dermique - Horse-ConnectBétadine Dermique

Equibao, la marque du monde équestre à base d'huiles essentielles et fabriquée en France !

Crème cicatrisante EQUIBAO à base d’huiles essentielles

Pour Mini-Morue, le résultat a été flagrant : en une seule application, les poils avaient commencé à repousser mais la zone restait sensible au passage de la brosse dure. Une semaine après, soit  5 applications au totale, la peau avait parfaitement cicatrisé, les poils repoussé et surtout…. la zone n’était plus sensible. Vous pouvez passer la brosse dure dans tous les sens… Mini-Morue n’a plus aucune réaction. Alléluia !

Désinfection + antiobithérapie à base de Triméthoprime-Sulfaméthoxazole :

Bon, là, on ne déconne pas. Vous vous doutez bien qu’en aucun cas, on ne fait appel à ce type de traitement sans avis et accord du vétérinaire soignant de l’animal. En règle générale, le produit préconisé par le vétérinaire est l’Avémix n°150 qui est à distribuer dans sa ration.

97-home_defaultSachet d’Avemix n° 150 – photo Vetoquinol France

Bien entendu, parallèlement à l’ingestion d’antibiotique, on continue à bien désinfecter la zone à traiter.

 La dermatophilose dorsale n’est pas une maladie grave et handicapante à condition qu’elle soit prise en charge dès les premiers signes d’apparition. Pour éviter qu’elle réapparaisse l’automne prochain, pensez à la prévention : pourquoi ne pas donner à votre cheval une petite cure de Cumin Noir afin d’augmenter ses défenses immunitaires naturelles ?

4 commentaires sur “La dermatophilose dorsale chez le cheval (Rain Scald)

Laisser un commentaire