Shopping

Les étriers ETRICAL : une affaire de passion !

Il y a quelques semaines, pour notre plus grand plaisir, nous avons reçu une proposition de partenariat de la marque ETRICAL afin de tester deux modèles de leurs étriers : les RANDOCAL ENDURANCE et les COMPETICAL.

Logo Etrical - Horse-Connect

ETRICAL… ce nom ne vous dit peut-être rien mais vous avez déjà dû croiser leurs modèles d’étriers « de sécurité ». Deux mois après leur réception, voici mon avis sur la question. Le test s’est -il montré concluant ? Découvrons-le ensemble 🙂

ETRICAL : technicité, stabilité et sécurité

ETRICAL est une société familiale qui a été créée en 2004 par Yves RAINFRAY, cavalier émérite et professionnel de l’équitation. Comme beaucoup de cavaliers, au cours de sa carrière, Yves RAINFRAY a été témoin de chutes dramatiques où les cavaliers se faisaient trainer par leur monture. Extrêmement marqué par ces accidents, il a cherché une solution pour optimiser la sécurité des cavaliers. Cette réflexion est passée par l’utilisation de différents modèles d’étriers mais sans succès probant. Face à cet échec, il a retroussé ses manches et s’est mis en tête de créer l’étrier qui permettrait d’assurer un maximum de sécurité en toute circonstance. Après quelques tâtonnements, le premier étrier de sécurité multi-activités est né : le SECURITAL.

 

Securital - Horse-ConnectModèle SECURITAL

 

Et parce que chez ETRICAL on a le souci d’offrir la sécurité à un large public, ils ont développé différents modèles pour que chaque cavalier trouve étrier à son pied 🙂 (elle était tellement facile celle-là ^^)

 

Randocal

Randocal

 

Competical

Competical

 

Kidcal

Kidcal

Et alors, ça donne quoi les RANDOCAL ENDURANCE au quotidien ?

Pourquoi avoir choisi les RANDOCAL ENDURANCE ? Tout simplement pour leur plancher « extra long »  de 17 cm de profondeur qui est spécifiquement étudié pour favoriser la bonne circulation sanguine dans le pied pendant les longs efforts. Et à votre avis, je les ai pris en quelle couleur ? En rouge bien-sûr 🙂

Capture d’écran 2015-08-24 à 19.40.25

Bonjour vous deux ^^ – Venez donc avec moi 🙂

Les étriers ETRICAL ne me sont pas complètement inconnus : il y a quelques mois de ça, j’avais déjà eu l’occasion de chausser des étriers ETRICAL « COMPETICAL » via l’équipement d’une amie. Un peu surprise par ses étriers coqués , je lui avais demandé pourquoi elle avait opté pour ce modèle. D’emblée, sa réponse avait été : la sécurité et la stabilité apportées.

J’ai donc démarré ce test en ayant à l’esprit deux choses : ces étriers allaient m’apporter de la sécurité et de la stabilité.

Voyons voir ce que ça donne une fois à l’écurie…

Les étriers sont imposants. Il en ressort immédiatement un sentiment de qualité. Je grimpe sur Mini-Morue et chausse mes étriers. Mon Dieu, ça ne va pas du tout : je les chausse de travers. Arg. Mais vraiment de travers. Genre ma pointe de pied qui part en sucette… pas du tout parallèle à la semelle. Impossible de les mettre correctement sans les repositionner avec mes mains. Oui cela demande un peu d’acrobaties mais cela est tout à fait faisable 🙂

1ère impression : ahhhh oui, une fois bien chaussés, le plancher extra profond joue parfaitement son rôle : on a l’impression d’être « posé » et bien « calé ». Je tâtonne. J’essaye de reculer ma jambe. Ah oui, ça réagit de la même façon que des étriers traditionnels. Par contre, vous vous doutez bien qu’avec 17 cm de profondeur, impossible de baisser les talons. Bon, ça, c’est pas grave… de toute façon, avec Mini-Morue on est plus branchées extérieur que dressage (gros raclements de gorge…)

Bon, le pas… ça va, je maitrise à peu près. Et si on trottait ? Mini-Morue passe la 2ème. C’est moi ou elle trotte vachement vite ? Douceeeeemeeeent ! Chers lecteurs, je ne vais pas vous mentir. Je n’avais aucune mais alors aucune stabilité. Je suis descendue de ma monture, j’ai remonté mes étriers de 2 trous et je suis remontée. On retrotte et là…. bonheur. Les genoux « en pince » (attention ça je ne veux pas dire accrocher… je vous vois arriver LOL) et c’est parti ma biche ! Oui, on sent tout de suite la stabilité due à la semelle de 17 (on a l’impression qu’on parle d’une marque de chaussure de luxe là non ?).

photoLe plancher de 17 cm de profondeur permet

au cavalier de bénéficier d’un véritable appui et donc d’une meilleure stabilité.

Par contre, quand Mini-Morue fait un écart … là…. pour rechausser direct et ben ça demande un peu de travail et d’habitude. Sorties après sorties, je commence à m’habituer à mes nouveaux étriers. Je vois bien le regarde inquisiteur de mes comparses d’écurie qui, après explication, me disent « ahhh oui fallait y penser ». Bah oui, fallait y penser et ETRICAL l’a fait.

Alors si je devais qualifier ce test, je dirais que les RANDOCAL ENDURANCE ont parfaitement répondu à mes exigences : stabilité et sécurité sont au RDV … après quelques séances d’adaptation ! C’est pas tout mais quand il s’agit d’innovation technique,  et bien le cavalier a lui aussi besoin de trouver ses marques !

En résumé, le test des ETRICAL donne :

Les « Plus » :

  • Un plancher de 17 cm de profondeur (pour la taille adulte) qui permet un véritable confort de la voute plantaire.
  • La présence d’une coque permettant au pied, en cas de chute, de ne pas rester coincé.
  • Un coût accessible : 59 euros la paire d’étriers
  • Un look très « sport »
  • Les différentes couleurs disponibles

Les « Moins »  :

  • Un besoin d’adaptation pour l’utiliser de façon optimale
  • Un design un peu « gros » qui, je pense, pourra rebuter les cavaliers de CSO ou de dressage

 

Vous êtes conquis ? Alors rendez-vous ici pour les commander 🙂

2 commentaires sur “Les étriers ETRICAL : une affaire de passion !

  1. sans

    merci, pour votre teste détaillé, c’est super je me demandais si j’allais en acheté, car j’avais peur d’un manque de stabilité au trot et au galop, et vous avez répondu à mes interrogation. bonne continuation

    Répondre

Laisser un commentaire