Endurance

Fers DUPLO : une ferrure intéressante pour les chevaux d’endurance !

Avez-vous déjà entendu parler de ces drôles de fers, les DUPLO ?

Pas de pieds, pas de cheval… cet adage vieux comme le monde (au moins), résonne souvent dans un petit coin de ma tête. Mini-Morue ayant fait une fourbure d’effort quand elle était à l’entrainement, j’apporte un soin particulier à ses pieds. Alors quand mon mari m’a annoncé que nous allions déménager, une des premières choses à laquelle j’ai pensé c’est… mon dieu, comment vais-je faire avec les pieds de Mini-Morue ?

A la recherche de la ferrure idéale …

Dans l’écurie où se trouve Mini-Morue, étant donné que les chevaux sont en troupeau, les propriétaires ont un impératif « sécurité » à respecter : déferrer les postérieurs de leur cheval ou alors, opter pour une ferrure recouverte de caoutchouc (les « Ollov » pour les connaisseurs). Mini-Morue ne pouvant pas être déferrer des postérieurs en raison de la discipline pratiquée et par la qualité de sa corne, je me suis tournée une vers la seconde solution.

Les fers « Ollov », des fers venus du froid !

Les fers « Ollov » sont surtout utilisés dans les Pays Nordiques et par les chevaux de spectacle.

Quand j’en ai parlé à mon ancien maréchal-ferrant, son avis a été pour le moins tranché : ça ne lui convenait pas ! Un fer grossier, lourd (donc pas du tout adapté à l’endurance) quasiment impossible à travailler étant donné qu’il est recouvert de caoutchouc et en plus, super chiant à poser. Le ton était donné. Je lui ai donc expliqué que si je voulais que Mini-Morue soit au pré, je n’avais pas le choix.

 

Fer Ollov - Horse-Connect

Fer Ollov – Michel Vaillant

Mini-Morue a eu besoin d’une grosse semaine pour s’habituer à ses nouveaux aplombs. Les premiers jours, elle était complètement raide, n’osait pas engager. Je vous assure… à ce moment là,  j’ai remis en question mon choix ! Puis, quand elle a compris qu’elle n’allait pas avoir mal, elle a retrouvé ses allures de pur-sang.

Au final, les fers ont quand même tenus 7 semaines. Bon, à la fin il ne restait quasiment plus de caoutchouc… mais au moins je ne les ai pas perdu !

 

« As-tu déjà essayé les fers DUPLO » ?

C’est la question qu’une cavalière d’endurance m’a posé en réponse à mon « appel à témoignage » déposé sur un groupe Facebook dédié aux cavaliers d’endurance. Les fers DUPLO ? Ces « trucs » en plastique souple tout bizarre ? Non, je n’y ai jamais pensé et en toute honnêteté, ils ne m’aspiraient pas vraiment confiance.

 

Fers Duplo 2 - Horse-Connect

Fer DUPLO

Mais bon… comme je ne veux pas mourir bête, je suis quand même allée à la pêche aux renseignements. Et là, grande surprise : un certain nombre de cavaliers d’endurance  (dont des cavaliers professionnels) voire des cavaliers de randonnée ne jurent que par les fers DUPLO pour différentes raisons :

  • les fers DUPLO ne glissent pas sur le macadam / béton
  • les fers DUPLO aideraient sensiblement à améliorer la qualité de la corne
  • les fers DUPLO participeraient à la préservation des articulations et des tendons

Bon… finalement, ça n’a pas l’air mal ces fers DUPLO ! Mais encore faut-il trouver un (bon) maréchal qui sache les poser. Jour de chance pour moi, la très sympathique cavalière m’ayant renseigné me donne les coordonnées de son maréchal-ferrant. Cette personne coure sur les distances de 90 et 120 km… donc j’imagine que son maréchal-ferrant n’est pas sorti de nul part ! Je décide de l’appeler, lui explique le « cas » de Mini-Morue, me demande les radio des antérieurs (pieds fourbus) et on prend RDV !

Les fers DUPLO, des fers idéals pour l’endurance ?

Acte 1 : on pose des fers DUPLO aux postérieurs

Dans un premier temps, le maréchal me présente le fer DUPLO ! C’est une sacré « bestiole » avec une importante armature en acier. Très lourd de visu, il s’avère plutôt léger en main. Bonne surprise ! Le plastique utilisé (TPU=polyuréthane thermoplastique) est quant à lui bien équilibré : rigide mais suffisamment souple pour jouer son rôle amortissant. Romain m’explique que ça se pose de la même façon qu’un fer traditionnel le tout étant de choisir la bonne taille. Pour Mini-Morue, ça sera du 130 mm. Les bords du fer dépassent bien… c’est pas grave, on les rapera une fois posés !

Une fois posés, on fait marcher la jument. Tout à l’air impeccable. Romain m’explique comment curer ses postérieurs et me conseille d’y aller quand même doucement le temps qu’elle s’habitue à ses nouveaux pieds. En attendant, elle profitera du pré avec ses congénères.

Fers Duplo 1 - Horse-ConnectPose d’un fer DUPLO – Image d’illustration

Fer Duplo 3 - Horse-Connect

Postérieur ferré en DUPLO – Image d’illustration

Acte 2 : on teste les fers DUPLO en extérieur

Suivant les conseils du maréchal, je décide, quelques jours plus tard, de faire une petite sortie au pas. Sur la route, elle qui d’habitude est plutôt « gauche » avance d’un bon pas. Premier bon point… ça ne glisse effectivement pas ! Sur les chemins de terre secs, idem. Très bon confort pour la jument qui, a contrario des Ollov, n’a pas montré le moindre signe de boiterie. La sortie suivante, je fais un petit tour assez dynamique. Ses allures sont légèrement changées. Je ne sais pas si c’est une impression ou bien la réalité mais j’ai un rebondi complètement inhabituel. Tellement inhabituel que je suis obligée de revoir légèrement mon équilibre. Mais sur la jument, tous les signaux sont au vert : oreilles en avant et membres bien secs.

MAIS

Oui… il y a un MAIS

Sur terrain mouillé… c’est un peu une autre histoire. Attention aux glissades ! Hé oui, le plastique… ça n’adhère pas aussi bien que l’acier. Personnellement, nous nous sommes faites surprendre une seule fois… elle et moi on a senti les postérieurs commencer à dévier. Elle s’est rééquilibrée toute seule… j’ai choppé un peu de crinière et c’était réglé. Depuis cette expérience, plus de cas de glissade à répertorier. Je pense que c’est aussi une question d’habitude pour le cheval. Alors soyons bien d’accord… on ne patauge pas dans de l’argile / glaize / chemin labouré !

Acte 3 : on teste les fers DUPLO en course

Bon, à l’entrainement, tout est OK. Une fois qu’on maitrise leur entretien (curer les pieds est un peu plus compliqué mais on s’y fait vite), que le cheval vous montre qu’il se sent bien dans ses pompes… il est temps de les tester en situation de course.
Et bien je suis ravie. Sur 2 courses courues en Picardie, l’une sur terrain très sec et l’autre sur terrain bien plus humide, les fers DUPLO ont parfaitement tenu le choc et on permis à Mini-Morue de bénéficier d’un confort optimal.

Là où les DUPLO m’ont le plus servi, c’est bien entendu lorsque l’on longe une route. Grâce à eux, j’ai pu continuer à trotter correctement, sans risquer la glissade. Beaucoup de cavaliers m’ont demander après la course comment j’avais pu faire ça alors que la grande majorité était repassée au pas. Je leur est donc montrer la ferrure. Sans grande surprise, beaucoup ne connaissaient pas mais se sont montrés particulièrement intéressés.

DUPLO un jour, DUPLO toujours ?

Il n’y a pas longtemps, sur le fameux groupe Facebook pour Cavaliers d’endurance, une cavalière de CEI 3* (la gagnante de la 160 de Fontainebleau :-)) indiquait à un internaute qu’en termes de confort pour sa monture, elle n’avait jamais trouvé mieux.

Je suis d’accord avec elle !

Donc pour Mini-Morue, les fers DUPLO aux postérieurs sont adoptés. Ils nous permettent de répondre à l’aspect « sécurité » imposé par notre écurie et en plus, ils prennent soin des articulations / ligaments / tendons de Madame.

Que demander de plus ?

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du distributeur exclusif en France : Sol’Nat

5 commentaires sur “Fers DUPLO : une ferrure intéressante pour les chevaux d’endurance !

    • Sophie Auteur de l'article

      Salut Constance !

      Merci beaucoup 🙂
      Dans quelle région te trouves-tu ? Car les prix varient pas mal j’ai l’impression…
      Il me semble que c’est 75 euros la paire (pose inclue…). Je paye mes aciers Rolling double pinçons 50 euros la paire… or silicone et plaque amortissante. Or, avec des DUPLO, pas besoin de plaques… ni de silicone donc … tu es… au final… GAGNANTE 🙂

      As-tu entendu parler des nouveaux fers « Blue Pegasus » ? Ils font un malheur en ce moment sur les courses de 90 et plus !
      Le fournisseur m’a envoyé la doc… je vais préparer un article dessus !

      Répondre
  1. Juliette

    Super article ! Perso j’ai adopté les Duplo il y a un an pour ma jument d’endurance et je suis ravie car non seulement ces sabots qui étaient vraiment moche sont devenus potables (on peut pas passer de nulle à extra non plus ^^) et en course on peut se permettre des allures plus soutenues sur des sols durs. Le seul point noir de ces fers ? Le prix : en moyenne 50 euros de plus qu’une ferrure traditionnelle pour 6 semaines donc de 130 à 145€ avec la pose contre 80 pour une ferrure normale …

    Répondre
    • Sophie Auteur de l'article

      Bonjour Juliette !

      Merci pour ton commentaire !
      Depuis l’écriture de cet article, la ferrure de la jument a changé.
      Cet hiver, j’ai testé les Duplo aux antérieurs : la jument avait un bien meilleur amorti par contre, un déroulé du pied catastrophique. D’ailleurs elle ne le déroulait plus, elle le frappait à plat. Elle qui avait l’habitude d’avoir des rolling devant, ça lui a fait tout drôle ! Bref, un essai pas concluant. Je suis donc retournée au rolling + silicone ce qui au final lui convient très bien.
      Elle est également retournée au acier derrière. Sur les conseils de son ancien maréchal (celui qui me l’a ferré pendant 3 ans jusqu’à mon déménagement) qui l’a trouvé extrêmement plate (sans talon) et donc sans cesse en tension avec les problèmes que ça peut amener. Est-ce un problème de parage ? Est-ce du au fait que les Duplo soient épais ? Je ne sais pas. Mais j’ai suivi son conseil et suis retournée au acier et la jument ne s’en porte pas plus mal bien au contraire : elle a une meilleure poussée au galop.
      Donc les Duplo, ça peut être une très bonne solution en fonction du cheval… et du maréchal 😉
      Concernant le prix, tout dépend de la région : en Ile-de-France j’étais plus proche des 180 euros… contre 100 euros pour une ferrure traditionnelle (4 aciers).

      Ahhh ces pieds, c’est vraiment toute une histoire 🙂

      Répondre
  2. koceila

    Bonjour à tous franchement lorsque j’ai lu vos commentaires j’ai pousser un soufle de soulagement car je suis dans une region ou il n’y a que du goudron et je n’utilise que des hypposandales donc pas trés à laise le cheval alors j’ai essailler les fers duplo c’est vraie que mon cheval s’est sentille beaucoup plus alaise mais à ma grande surprise à notre premiére sortie les fers étaient tous abimés et ce sur une distance de 7 km du coup on a glissé à deux reprises alors pour le coût que sa ma couté cela ne vaut pas du tout la peine en tout cas pour ma part je suis tres déçu par cette experience.

    Répondre

Laisser un commentaire