Création du #HcChallenge2018

Aujourd’hui, je vous propose d’inaugurer une nouvelle catégorie sur ce blog : le #HcChallenge2018. Mais qu’est-ce donc encore ? Une nouvelle maladie ? Un nouveau code pour devenir un super cavalier en restant tranquillement dans son canapé ? Ou une nouvelle technique pour devenir riche en un rien de temps ? Non, pas du tout ! Le #HcChallenge2018 c’est… le Challenge Horse-Connect 2018. Je vais vous expliquer le pourquoi du comment en détail.

Des indices ? Challenge ! Dépassement de soi ! Endurance !

Pourquoi le #HcChallenge2018 ?

La passion de l’endurance équestre !

Il y a quelques jours, je partageais avec vous mes questionnements pour la saison 2017 d’endurance. Je partageais avec vous ma motivation envers cette belle discipline qu’est l’endurance mais aussi, mes peurs et inquiétudes. Vous le savez, vous qui êtes lecteurs des aventures de Mini-Morue : la santé de ma jument est ma priorité. Sa blessure, je ne l’ai pas bien vécu. On en était arrivé là à cause de moi, par mon inexpérience. Ça fait mal, mais c’est comme ça, c’est un fait. Je me suis longtemps flagellée puis, j’ai réfléchis. J’ai la chance d’avoir dans mes contacts une cavalière pro d’endurance. Éleveuse, cavalière émérite, elle a su trouver les mots pour me rassurer : une blessure, ça arrive même aux meilleurs. La solution ? Laissez le temps faire son travail, faire étape par étape et surtout, restez à l’écoute de son cheval. Lui-seul sait.

Lors de sa dernière visite, j’ai demandé à son vétérinaire quel avenir nous avions en endurance. Selon lui, avec un suivi régulier, il ne voyait aucune contre-indication à notre pratique. J’ai gardé cette remarque dans un coin de ma tête. Vous le savez, j’adore cette discipline. Je suis absolument bouleversée par la complicité qu’il existe entre un cavalier et sa monture (je parle bien entendu… de la « belle » endurance !).

Secret de Mon Coeur et Jean Philippe FRANCES - Horse-Connect

Mes modèles absolus : Secret de Mon Coeur & Jean-Philippe FRANCES – Sartilly 2014 – Crédit Photo Scoopdyga

 

Que de chemins parcourus depuis notre 1ère course (2013)

Si je regarde derrière nous, je suis hyper fière de notre chemin parcouru. Quand je repense à nos qualifications sur 20 et 30 km dans les Vosges, notre première 40 km en Picardie, notre première 60 km au Mont Saint-Michel. Que de superbes souvenirs où les courbatures se sont mêlées à la fierté. Je me souviendrais toute ma vie des derniers kilomètres de la 60 km du Mont Saint-Michel : on devait faire le tour de la piste d’entrainement. Deux kilomètres qui me parurent une éternité. Mais je me souviens de ma jument : oreilles en avant, à mon écoute. Je me souviens d’avoir pleuré en arrivant sur la plage face au Mont Saint-Michel, je me souviens lui avoir dit alors qu’on courait nos derniers mètres « Putain, on l’a fait ! Putain on les a parcouru ces putains de 60 kilomètres » (Fatiguée, je deviens vite vulgaire).  Puis vint les Championnats de France où malgré des températures caniculaires, elle nous a montré tout son savoir faire avec un petit 38 de cardio final. Puis, malheureusement, ce fut l’élimination sur la 60 de Warinctun. Malgré une course en tête, un temps au poil et une récup finale de 40 après 60 kilomètres… les allures à chaud montraient déjà les prémices d’un souci.

Endurance Obersteinbach 2013 - Horse-Connect

1ère endurance à Obersteinbach (Alsace) en 2013 – Club 3 20 km – je me suis perdue.

Endurance Chatenois 2013 - Horse-Connect

2ème endurance à Chatenois (Alsace) en 2013 : Salut c’est moi la touriste – Club 3 20 km – On la gagne !

Endurance La Chapelle Aux Pots - Horse-Connect

Août 2015 : Qualification en Club Elite 40 km à La Chapelle Aux Pots (Picardie)

Endurance Dragey 2016 - Horse-Connect

Mai 2016 : qualification sur Club Elite GP 60 km dans la Baie du Mont Saint-Michel  – Et on rigole (mais ça, c’était AVANT la course)

L'endurance à Lamotte Beuvron : une discipline secondaire qui attire pourtant de plus en plus de participants.

Juillet 2016 : 35 degrés – Championnat de France en Club Elite à Lamotte – Et la fille qui rigole encore et toujours !

Plage endurance Warincthun - Horse-Connect

Août 2016 : Élimination pour boiterie en Club Elite GP 60 km à Warinctun – Vitesse : 15km/h FC finale 40

Philippe Croizon : son leitmotiv ? Aller toujours plus loin !

8 mois ont passé depuis notre dernière course. L’envie de courir se fait à nouveau sentir. Il y a quelques jours, j’ai vu une interview de Philippe Croizon. Vous connaissez très certainement ce Grand Monsieur : amputé des deux jambes et des deux bras suite à une très grave électrocution, il enchaine les défis et LES RELÈVE : traversée de la Manche à la nage, relier les 5 continents à la nage, terminer le Paris-Dakar.

Philippe Croizon - Horse-Connect

Philippe CROIZON – Crédit Photo Europe 1

Pardon, mais moi, je dis respect. Cette interview a eu l’effet un électro-choc pour moi. Si ce Monsieur peut réaliser ses rêves alors qu’il est handicapé, je devrais pouvoir en faire de même. Question de volonté, d’intelligence et de mental.

#HcChallenge2018 : réaliser un rêve cavalière !

Quand je repense à notre dernière course, je ne peux pas m’empêcher de me dire que sans cette boiterie, une étape aurait pu être franchie en 2017. Cette étape, c’est le Graal des cavaliers d’endurance, celle qui marque le début des « choses sérieuses » comme ont dit. Cette étape c’est… la qualification sur 90km Vitesse Imposée. Au plus profond de moi-même et sans pouvoir l’expliquer de façon rationnelle autre que ses capacités de récupération, une petite voix me dit que ce challenge est accessible à condition, bien entendu, que tous les paramètres physiques et psychologiques soient au vert. Ce challenge, j’ai choisi de l’appeler #HcChallenge2018. Pourquoi 2018 ? Parce que je souhaiterais que 2018 soit l’année de notre qualification sur 90 km Vitesse Imposée.

Comment fonctionne le #HcChallenge2018 ?

Le #HcChallenge2018 sera pour moi la possibilité de partager avec vous ce qu’implique un tel challenge en termes d’entrainement et de suivi de la performance. A travers les #HcChallenge2018, je voudrais partager avec vous les hauts et les bas (car oui, il y en aura forcément :-)) que nous allons rencontrer mais aussi les spécificités de la pratique d’un sport d’endurance (la nutrition, par exemple).

Mini-Morue et moi ne sommes pas vraiment prédisposées à l’œuvre : Mini-Morue n’a pas de sang arabe dans ses veines et elle est née pour aller vite mais pas longtemps. Moi, je lui demande l’inverse. Quant à moi, bah je suis une cavalière amateur au physique moyen. J’ai des soucis pour contrôler ma respiration (je suis du genre à galoper sans respirer… vla le constat de m****) et pour finir, ma souplesse n’est que légendaire (pour rappel, j’ai découvert mon psoas  il y a quelques semaines…). Ca fait rêver, hein ?

Tout ça pour vous dire que nous sommes un couple « lambda » avec nos forces et nos faiblesses.

Qui ne tente rien, n’a rien !

Alors dès aujourd’hui, je vous emmène avec moi dans cette grande aventure du #HcChallenge2018 !

3 commentaires sur “Création du #HcChallenge2018

Laisser un commentaire