Santé du cheval

Le bilan hémato-biochimique du cheval d’endurance : des paramètres prédictifs ?

Peut-on prévoir les performances d’un cheval d’endurance ? Bim. Bam. Boum. La question est posée ! Alors oui, il y a bien l’étude de la généalogie. Mais l’élevage n’est pas une science sinon, ça se saurait. Alors comment faire pour évaluer le potentiel d’un cheval d’endurance à l’entrainement ?  Et si le « secret » se trouvait dans son analyse hémato-biochimique ?

Alors vous allez vous dire « Mais Diantre, d’où sort-elle cette question » ?! Comme vous le savez, je suis une utilisatrice sous-marine de certains groupes et forums dédiés à l’endurance. Il y a quelques semaines, une cavalière professionnelle a lancé le sujet : comment évaluer le potentiel d’un cheval d’endurance à l’entrainement ? Par potentiel, on n’entend « capacité du cheval a terminé une course de niveau ** et ***. J’ai trouvé la question tellement passionnante que je me suis prise au jeu… et je suis tombée sur une thèse vétérinaire traitant du sujet.

Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir un très court (et simplifié) résumé de la thèse vétérinaire de Capucine PAROT intitulée « Bilans hémato-biochimiques chez le cheval d’endurance de haut niveau (tournant sur des épreuves comprises entre 120 et 160 km) : intérêt pronostic et proposition de valeurs références ».

Pourquoi choisir l’analyse sanguine en guise de vecteur prédictif ?

Dans le milieu amateur, les examens sanguins font rarement légion excepté lorsque l’on suspecte une physio-pathologie ou une carence. Pourtant, ils constituent un examen complémentaire de choix dans de nombreuses situations vétérinaires. En plus de la rapidité et de la simplicité de leurs mises en œuvres, ces examens permettent la mesure de nombreux paramètres :

  • L’hémogramme : appréciation qualitative et quantitative des cellules ou éléments figurés présentes dans le sang;
  • les paramètres biochimiques : appréciation quantitative et qualitative des molécules présentes dans le plasma ou le sérum;
  • la mise en évidence de la présence d’un agent pathogène;

En endurance, le cheval peut se voir éliminer pour deux raisons : boiterie (problèmes locomoteurs) et métabolisme. Les conséquences d’une élimination pour métabolisme et l’accessibilité d’un prélèvement sanguin permettent de justifier l’intérêt de rechercher des paramètres sanguins permettant de conclure biologiquement sur l’aptitude d’un cheval à terminer une course. Pour rappel, en endurance l’adage dit « terminer, c’est gagner ». Une course terminée est donc une course durant laquelle le cavalier aura su amener son cheval jusqu’au bout et dans les meilleures conditions temporelles et physiques.

A quoi ressemble un bilan « hémato-biochimique » d’un cheval d’endurance de haut-niveau ?

Dans la seconde partie de sa thèse, Capucine PAROT présente son analyse des résultats d’examens sanguins effectués sur un panel composé de 142 chevaux d’endurance de haut-niveau sur différentes courses telles que Compiègne, Monpazier, Vittel ou encore Rambouillet. L’objectif de ces différents examens est d’établir des valeurs de référence propre au cheval d’endurance entrainé à courir sur des CEI / CEN ** et ***.

Les résultats de l’étude menée par Capucine PAROT :

Le bilan hémato-biochimique du cheval d'endurance - Valeurs de référence des paramètres hématologiques - Horse-ConnectValeurs de référence des paramètres hématologiques d’un cheval d’endurance de niveau ** et ***

Le bilan hémato-biochimique du cheval d'endurance - Valeurs de référence des paramètres biochimiques - Horse-ConnectValeurs de référence des paramètres biochimiques d’un cheval d’endurance de niveau ** et ***

Le bilan hémato-biochimique du cheval d'endurance - Comparaison cheval d'endurance de haut niveau / cheval adulte standard paramètres hématologiques - Horse-ConnectComparaison des paramètres hématologiques entre le cheval d’endurance de niveau ** et *** et ceux d’un cheval adulte « standard »

Le bilan hémato-biochimique du cheval d'endurance - Comparaison cheval d'endurance de haut niveau/cheval adulte standard paramètres biochimiques - Horse-ConnectComparaison des paramètres biochimiques entre le cheval d’endurance de niveau ** et *** et ceux d’un cheval adulte « standard »

Conclusion : l’adaptabilité à l’effort fait toute la différence !

  • L’hémoglobinémie
  • L’hématocrite
  • Les acides biliaires
  • L’activité sérique de la gamma transférase
  • Les protéines totales
  • La créatinémie
  • L’urémie
  • Les activités sériques de la créatine kinase
  • L’aspartate aminotransférase
  • La natrémie
  • La  magnésémie

L’ensemble de ces caractéristiques issues du bilan hémato-biochimique se distinguent chez le cheval d’endurance de haut niveau à travers des valeurs plus élevées que celles observées chez un cheval adulte d’une autre discipline. La comparaison entre chevaux classés et celle des chevaux éliminés met en évidence une bilirubinémie significativement plus élevés chez les chevaux classés. L’auteur de la thèse conclut que ces modifications pourraient témoigner de l’adaptation à l’effort très particulier qu’est l’endurance.

Pour consulter l’intégralité de la thèse vétérinaire de Capucine Parot, Bilans Hémato-Biochimiques chez le cheval d’endurance de haut niveau : intérêt pronostic et proposition de valeurs références », cliquez ici !

 

Laisser un commentaire