Shopping

Le Nociceptol : un massage et ça repart !

La séances de hier a été rude ? Vous vous êtes levés ce matin en ayant le dos bien raide et les cuisses qui hurlent à chaque pas ? Et puis bien entendu, vous avez passé à l’as la case « étirements » ? Pas de doute… les courbatures sont là pour vous rappeler que oui, votre corps est vivant et qu’il n’apprécie pas trop le traitement imposé. Bon, en attendant les bonnes résolutions (étirements et tout le reste…) j’ai la solution de secours à vous proposer : le Nociceptol !

Comment j’en suis arrivée là ?

Bon, ce n’est un secret pour personne … je suis une sportive mi du dimanche mi du lundi. Quelle drôle d’expression ! Je suis suffisamment sportive pour terminer une course de 60 kilomètres sans courbature (et ça, je peux vous dire que j’en suis méga fière !) mais pas suffisamment pour réussir à grimper sans marche pied sur ma cigogne de jument (1m70 au garrot). Et j’ai 31 ans. Bim, l’égo en prend un coup ! L’autre bas qui blesse, c’est dans le cadre de la reprise du sport. Comme vous le savez, Mini-Morue a été arrêtée 5 mois. 5 mois où mon corps a été complètement mis sur pause puisque je n’ai pas fait de sport à côté. Mais dans mon esprit, c’est quoi 5 mois ? Hein ? Bah pas grand chose ! Aucune raison que quelque chose ait changé au passage !

Bah oui Sophie, bien sûr !

Vous vous souvenez de mon problème de psoas ? Je vous en parlais dans cet article ! Et ben ce week-end là, avec ma jambe folle, j’ai cherché quel médicament ou soin pourrait me soulager. En fouillant dans ma pharmacie, je suis tombée sur un produit que ma gentille maman m’avait donné en me disant « tient, il parait que c’est top selon la pharmacienne ». Ni une, ni deux, j’ai saisis l’occasion du test grandeur nature.

Petite présentation du Nociceptol :

Le Nociceptol est présenté comme étant un gel « anti-douleur » à base d’huiles essentielles. Se présentant sous la forme d’un gel bleu assez dense, son efficacité est basée sur le principe de l’effet thermique : lors de l’application, vous ressentez une vague de froid assez intense sur la zone concernée. Puis, petit à petit, l’effet froid disparait pour laisser place à la sensation de chaud. Utilisatrice du Synthol, j’avoue avoir été super surprise par l’effet thermique du Nociceptol : ça ne rigole pas ! A appliquer, le produit est hyper agréable : un gel moelleux qui permet de bien masser la zone douloureuse. Bref, à l’utilisation, c’est plutôt agréable ! Mais est-ce que ça marche ?

On dit « oui » au Nociceptol !

La première application a été faite le samedi soir, avant d’aller me coucher. Le lendemain matin, la douleur était toujours présente mais avait bien diminué. J’ai donc continué avec 2 applications par jour. Le résultat ? Lundi matin, la douleur avait complètement disparu. Je suis donc très contente de ce produit. Attention, soyons d’accord, il n’est pas magique ! En fonction du type de douleur (musculaire ou articulaire), je pense que son efficacité peut varier. Dans mon cas, le muscle du psoas n’était pas accessible manuellement donc cela n’a pas facilité les choses. On va dire que le Nociceptol a agit globalement sur la zone douloureuse. Par contre, je pense que pour une petite douleur sur un genou ou une cheville, le Nociceptol peut être une véritable aide. C’est donc, à mon sens, un produit à avoir dans ma pharmacie pour les jours où je malmène un peu trop mon corps !

Le Nociceptol est disponible en tube de 120 ML au prix de 12 euros environ ! Pas donné, je vous l’accorde, mais efficace !

Laisser un commentaire