Santé du cheval

J’ai fait opérer mon cheval…

J’ai choisi de faire opérer mon cheval…

Il paraît qu’écrire libère, on va essayer de voir si cette théorie se confirme.

Comme vous le savez déjà surement si vous êtes un lecteur averti de notre blog, Ivanoé a des soucis oculaires.
Depuis quelques mois, je suis bien absente, je n’écris plus d’article, je ne suis plus trop là car mon cheval n’est pas bien et lorsque notre moitié équestre n’est pas bien forcement on ne l’est pas non plus…

Je ne vais pas vous faire une liste explicite de tout ce que l’on a essayé, tenté, et de tous les effets secondaires que l’on peut imaginer et avoir.
Non, je vais juste vous faire un article pour vous raconter mon cheminement intérieur, mes hauts et mes bas, les étapes que l’on passe avant de prendre LA décision : j’ai fait opérer mon cheval.Bref, faire un article pour vous parce que certainement que bons nombres d’entre vous ont déjà été, ou seront amenés à prendre des décisions pas faciles pour leurs animaux. Et aussi pour moi. Pour voir si ça peut m’aider à poser mes peines, à les mettre dans l’ordre et voir si ça peut me soulager, m’aider et me faire avancer.

Etape 1 :  la maladie

C’était il y a maintenant presque 3 ans, je venais de concrétiser l’achat d’Ivanoé. Dès le début, il a eu des soucis à cet oeil. Plusieurs consultations « ophtalmo » et un traitement adapté m’ont permis de stabiliser ce glaucome. À coup de 3 fois par jour, tous les jours de sa vie, le but était de garder la pression de l’oeil stable afin de ne pas déclencher de crise d’uvéite ou autre. J’ai de suite assez bien accepté toutes ces contraintes puisque c’est mon cheval et que c’est devenu finalement un rythme de vie :  passer à l’écurie le midi, mettre des gouttes le soir avant de monter et une dernière fois avant de repartir. Voilà mon train train.

Accepter cette maladie qui ne se guérit pas mais qui se soigne, vivre avec, la prendre par la main, l’apprivoiser.

Etape 2 : la crise

Il y en a eu des crises, mais celle qui a débuté il y a bientôt 3 mois est particulièrement virulente. Au programme, en plus de son glaucome, nous devons faire face à plusieurs soucis : uvéite, œdème de la cornée, et impacts profonds à la cornée. Ces problèmes étant, bien sûr, incompatibles entre eux. Brève explication : pour soigner l’uvéite, il faut mettre de la cortisone, et si on met de la cortisone dans l’oeil alors que la cornée est impactée, et bien ça creuse les blessures de la cornée.
On commence les anti-inflammatoires pour le soulager, il me fait une grève de la faim de 3 jours. Je fais un ulcère à l’estomac.
On lui donne de la Ranitidine 300mg à raison de 10 sachets par jour pour supporter l’Equipalazone. Il mange à nouveau…
Jour après jour, je continue les traitements, on essai d’éradiquer la blessure à la cornée pour pouvoir soigner l’uvéite.
Les rendez-vous vétérinaires s’enchaînent, on essaie d’autres médicaments. Il y a un mieux avec les anti-inflammatoires. On les arrête, il a à nouveau des douleurs très fortes. Trop fortes. La vétérinaire me parle d’énucléation. Je n’ose pas imaginer cette situation ou alors je la mets très très loin dans ma tête et je me dis « on verra ».

On le remet sous anti-inflammatoires avec la Ranitidine, deux fois par jour… On stabilise… il y a un peu de mieux. On retrouve de l’espoir, on part à la plage, on se dit que là-bas, entourés de nos amis, on va se remettre, que ça ira mieux, que ce n’est qu’un mauvais passage, que c’est une mauvaise trace sur le sable et que la marée en montant va tout effacer avec un gros coup d’écume. Et qu’on pourra repartir comme avant.

On rentre de notre séjour à la mer. La véto revient, les nouvelles sont mauvaises. Le glaucome est en roue libre, il passe à 70 de pression (cf : la pression normale d’un oeil est à 19 normalement). On arrête les anti-inflammatoires pour voir… La blessure est toujours là, dans la cornée, dans le regard de mon cheval, dans mon coeur et partout ailleurs. La vétérinaire me parle d’énucléation, encore. Je pleure, j’aimerais tant qu’il me parle et qu’il me dise ce qu’il y a de mieux à faire pour lui. As-tu vraiment mal ? Es-tu certain de me faire confiance ? Et quel poids avons-nous sur les épaules : décider ce qu’il y a de mieux pour eux, alors qu’ils sont vivants, que nous ne savons pas ce qu’ils ressentent, que nous ne savons pas ce qu’ils veulent etc. Prendre la responsabilité d’une telle décision, et surtout la voir après tous les jours du reste de la vie de l’animal, se rappeler en voyant ce trou béant que c’est nous qui lui avons fait. C’est NOTRE décision. St-Exupéry disait que l’on est responsable de ce que l’on apprivoise. Et bien… Au combien avait-il raison !!!

Etape 3 : le déni face à une décision que l’on se doit de prendre

« Que l’on se doit de prendre » voici toute la complexité de la chose. On DOIT prendre une décision, nous, propriétaires. Personne d’autre ne peut le faire à notre place. La décision est raisonnée, raisonnable et on sait que mathématiquement c’est la meilleure à prendre. Seulement notre affect nous joue des tours et nous dit « et si …  ? », et si ce n’était pas LA bonne solution, et si il savait ce qu’on allait lui faire subir, et si il allait m’en vouloir de lui faire ça, et si il souffrait plus, et si tout le monde allait lui dire qu’il était moche, et si l’opération se passait mal et si je lui faisais subir quelque chose dont il n’a pas besoin ?

Tant de questions si absurdes ou non les unes des autres….

Alors que faire lorsqu’on est submergée par tant de doutes ? On a l’impression de saturer, de ne plus rien savoir et on a envie d’aller sous sa couette et de se dire que tout ça n’est qu’un mauvais cauchemar…

Etape 4 : la prise de décision : je fais opérer mon cheval

Alors on attend, on se dit que ce n’est pas aujourd’hui que l’on prendra une décision, puis on se dit que ce ne sera pas demain non plus ni après-demain. Les jours filent, le compte à rebours est lancé, on est sur la sellette, on attend, on sait qu’on doit le faire mais on attend. Et un jour, un énième jour où l’on va voir son cheval, on craque et on se rend à l’évidence. Alors on appelle la clinique et on prend une date.  On s’organise…

Je ne vous cache pas que pour le reste, ça a été les jours les plus longs de ma vie. Entre le stress, le doute, la tristesse, la peur omniprésente de ne pas prendre LA bonne décision…

A l’heure actuelle Ivanoé est rentré à la maison, il a bien supporté l’opération. J’ai eu beaucoup de chance d’être dans une clinique très compétente, mais aussi que mes proches m’entourent si bien, car c’est une grosse décision et une dure épreuve. On a l’impression de devenir folle, d’osciller entre la bonne humeur et l’anxiété. Une semaine après l’opération, je me sens soulagée d’avoir fait la meilleure chose qui soit pour mon cheval, mais je suis encore sous le choc d’autant de stress et d’anxiété que j’ai pu avoir les semaines précédentes.

J’ai fait cet article pour m’aider et me décharger un peu mais aussi car je suis sure que des tas d’autres propriétaires sont ou ont été dans mon cas.

Je suis à votre disposition si vous avez des questions concernant l’énucléation. Le but de cet article n’est pas de parler de ça mais plutôt de vous dire : vous n’êtes pas seuls. Vous n’êtes pas seuls face à vos inquiétudes pour les opérations de vos animaux, face aux choix importants que nous faisons pour eux. Je vous propose de commenter cet article si vous aussi vous êtes ou avez été dans cette situation… On peut se serrer les coudes…

Et n’oubliez pas, on les aime quoi qu’ils en deviennent, on les aime tellement fort….

27 commentaires sur “J’ai fait opérer mon cheval…

  1. Céline L-A

    Bonjour Marine,
    Je laisse juste un commentaire pour te témoigner mon soutien. Ton article m’a émue (j’en ai la gorge serrée). Effectivement prendre cette décision n’a pas dû être facile, mais si c’est la solution la moins pire , c’est la bonne car elle va le soulager. Immédiatement je pense à Tornesch le cheval de Malin Baryard, qui continue les concours en étant borgne…
    En tous cas, bon courage à vous 2.
    Céline

    Répondre
  2. adcousin

    Tu as été très courageuse Marine et je penses que tu as pris la meilleures solution pour ton cheval même si ça a été extrêmement difficile. Je m’étais renseigné quand ma poupette a eut une uveite et j’avais vu que certaines personnes avaient du opérer leurs chevaux aussi…je m’étais alors dit: et si ça ne se passe pas? Et si ça empire? Et si je dois me résoudre à l’opérer moi aussi? Heureusement pour moi tout est rentré dans l’ordre mais je veille… j’avais vu aussi beaucoup de personnes qui avaient opéré leur chevaux mais ils étaient allé de l’avant, s’était adapté à cet « handicap » pour finalement retrouvé une vie « normale ».
    J’espere qu’il en sera de même pour toi et ton dadou, soyez fort ! Penses à Tornesh le cheval de Malin bayard johnson: un oeil et des GP à 1m60 magnifique…comme quoi tout est possible.

    Répondre
  3. grienenberger

    Il y a beaucoup d’amour ds ton histoire….je suis heureuse de savoir qu’Iva va encore passer de longues et belles années à tes côtés et persuadée aussi que son regard est rempli de tendresse quand il te voit arriver! biz à ts les deux

    Répondre
  4. Cécile Caillaud

    > > > Bonjour,

    > > > > Enfin quelqu’un qui va comprendre mon désarroi ! comme je te comprends Marine, moi voilà ce qui m’arrive,

    > > > > Je ne sais plus à quel saint me vouer ! j’habite LA ROCHELLE, et je recherche un ophtalmo professionnel équin, avant de faire nombre de kilomètres pour faire opérer mon cheval s’il est possible d’éviter l’énucléation, Voici mon histoire :

    > > > >

    > > > > Il y a 2 ou 3 ans, mon cheval s’est pris un coup de sabot de l’un de ses congénère, le coup a était si violent qu’en le voyant, j’ai cru qu’il allait perdre son oeil tellement il était abimé ! en plus d’être gonflé et sanguinolant, l’arcade était ouverte, et le nez saignait ! le véto appelé, après un mois de soin (gouttes, crème etc….
    > > > > tout était rentré dans l’ordre

    > > > > Mais l’été suivant à l’arrivée des mouches, les mêmes symptômes de l’oeil sont réapparus, revisite du véto, même traitement, et même résultat positif

    > > > > l’année suivante : RE, mais malgré le traitement, aucune amélioration mais plutôt le contraire, sa 3ème paupière est devenu de plus en plus apparente, et le gonflement de l’oeil également, je l’ai donc amené à la clinique vétérinaire de Vendée, qui lui a fait une radio, une éco, et un examen qui m’a semblé assez complet ! puis je lui ai fait sur 15 jours d’anti-inflammatoire, aucun résultat, le véto m’a alors dit qu’il semblait que sur la radio, il apparaissait une grosseur qui semblait être la cause de cet état, grosseur qui ne pouvait pas être opérée, car trop près de nerf optique ! et il m’a parlé d’ énucléation !!!!!!!!!! Je ne m’y résout pas ! sachant qu’il y voit parfaitement et que l’oeil par lui-même n’est pas touché.
    A ce jour, malgré maintes recherches, je ne trouve pas la solution ! il faut très rapidement le faire opérer, je voudrais sauver son œil, mais je ne sais pas quelle clinique peut le prendre en charge, en Vendée, ils n’ont jamais fait ce genre d’opération ! où l’avez-vs fait opérer ? Pouvez-vs prendre contact avec moi ? Comment je fais pour converser avec vous par téléphone ou par mail, c’est la première fois que je viens sur ce site ! çà fait des jours et des jours que je cherche LA solution ! j’espère que vous allez très très vite me réponse, mon cheval s’appelle « Par rapport à çà) c’est mon ami depuis 20 ans ! il a maintenant 22 ans ! a travers la lecture de votre problème je sais que vous me comprendrez plus que personne car je peux écrire exactement les mêmes états d’âme d’en lesquels je me trouve !

    > > > >> > > > merci

    > > > > cordialement

    Répondre
  5. Marine

    Bonjour Cécile,

    Je penses que votre adresse mail n’est pas correcte, j’ai essayé de vous répondre par mail mais j’ai un mail d’erreur en retour.
    Pourriez vous nous l’envoyer ?
    Merci,

    Marine

    Répondre
  6. gudefin

    Bonjour Marine,
    j’ai lu vos articles concernant vos soucis avec L’œil de votre « loulou », J’ai l’impression de lire mon histoire avec ma Douce.
    Pour Faire un petit résumé , nos soucis ont commencés en 2012 , première uvéite, enchainement avec ulcère, Comme vous le savez les traitements ne sont pas compatibles… donc le cercle vicieux a commencé … bien malheureusement, Ensuite en avril 2014 gros ulcère … 3 mois sous traitements ( dont 2 mois avec des vétérinaires qui se sont plantés sur le protocole ) bref je trouve un vétérinaire professionnel équin qui prend le relais et au bout de trois nous nous en sortons l’ulcère est soigné mais reste une grosse cicatrice, ensuite nous prenons en charge l’uvéite qui n’a pas pu être soignée a cause de l’ulcère, bref enfermement de la jument au noir nuit et jour masque etc etc j’en passe vous connaissez surement ..
    Et depuis on enchaine uvéite sur ulcère … ulcère sur uvéite , bref il y a 15 jours on fait le point avec l’ophtalmo de ma jument , verdict vue morte , , glaucome pas dessus tension a 48 , uvéite et ulcère encore présents , on change le traitement pour baisser la tension , l’uvéite reprend le dessus , le traitement pour la tension la fait souffrir ..
    Bref , voila en gros le résumé , a ce jour je ne sais plus quoi faire , ma jument souffre , est enfermé la journée , porte des masque anti uv , .. n’a plus sa vie de cheval .
    Je pense a l’opération mais comme vous je doute … c’est très dure a concevoir , ma jument ne voit plus , son œil la fait souffrir sans avoir du coup d’utilité pour elle .. elle n’a pas de vie normale.
    Je contacte donc pour savoir , comment ça se passe l’opération , la réduc, les soins , le « après » la vie de votre cheval ensuite , peut il de nouveau vivre au près ,y a t il des précautions , souffre t’il encore ? Je vous demande peut etre des choses indiscrètes , mais je me sent seule face a ce souci, démunie de la voir souffrir , peur de lui enlever son œil , pêur de le regretter mais tellement envie qu’elle retrouve un bien etre .
    Je vous remercie par avance pour vos témoignages qui nous font se sentir moins seule , et éspère avoir une réponse de votre part. Vous souhaitant plein de bonnes choses avec votre loulou
    Cordialement
    Marie

    Répondre
  7. valerie

    bjr marine pourrais tu me contacter par mail car moi aussi j’ai fais operer ma jument et j aurais besoin que tu me renseigne sur le apres de cette operation merci

    Répondre
  8. Nathalie

    Bonjour Marine,
    Ca m’as fait du bien de lire votre article, je n’en suis qu’au prémisse de cette longue histoire qui nous attend devant nous… ma pouliche n’a que 3 ans et a fait uvéite sur uvéite pendant 4 mois, puis une kératite virale, et chaque jour je m’attend à ce que ça reparte, c’est une angoisse quotidienne.
    Je serais également intéressé de savoir comme votre cheval est reparti derrière, savoir si les traitements continuent, s’il a encore mal, si son comportement a changé au travail…etc
    Merci beaucoup,
    Nathalie

    Répondre
    • Marine Auteur de l'article

      Bonjour Nathalie,

      Contente que vous soyez tombée sur cet article.
      Je vous répond plus amplement par mail !

      Marine

      Répondre
  9. Julye Silvestri

    Bonjour Marine,

    Ton article est très touchant, et permet de m’aider car j’aborde maintenant la même situation que toi avec une petite nuance. On me propose une greffe ou une énucléation. A savoir que les résultats de la greffe ne sont pas garantis. Je suis donc un peu dans un dilemme. Pourrais tu m’en dire un peu plus sur l’opération en elle-même, et l’après opération ?
    Je te remercie par avance.
    Julie

    Répondre
  10. from

    JE VOUDRAIS SAVOIR LA SUITE OPERATOIRE COMMENT CELA SE PASSE T IL LES SOINS LES REACTIONS DU CHEVAL ETC…. CAR JE PENSE QUE JE VAIS ETRE DANS L OBLIGATION DE FAIRE LA MEME CHOSE A LUGANO CAR AUCUN TRAITEMENT NE FAIT PLUS D EFFET ET JE VEUX SURTOUT QU IL NE SOUFFRE PLUS DE SON OEIL. MERCI D AVANCE

    Répondre
  11. Lucie M

    Bonjour,

    Mon pauvre Nervus est dans un cas similaire et je ne peux que vous comprendre…
    Ulcère, Uvéite, Enorme ulcère, kératite, abcès… La perte de la vue est sûre maintenant, et on tente de lui maintenir un semblant d’oeil pour éviter l’énucléation. Verdict dans 6 jours mais je n’y crois plus…
    Pouvez-vous me contacter par e-mail pour avoir quelques informations ?

    Merci d’avance,
    Lucie

    Répondre
    • valerie

      Bjr j’ai fais faire énucléation a ma jument apres quel est eu un ulcère cela c’est bien passé elle vit normalement le plus dure a éte pour moi de la voir comme sa apres l’opération rester 4 jours en clinique a sa sorti un peu méfiante pendant quelle jours mais maintenant nous avons reprit les concours cso tout va bien

      Répondre
      • Marine

        Bonjour Valérie, tout à fait une fois l’opération passée ils vivent normalement !
        ils sont extra ! Nous aussi on continue à tout faire comme avant 🙂 c’est top !

        Répondre
      • fab

        Bonjour. Merci pour vos messages. Pareil ma vieille jument récupérée il y a un an pour lui offrir une belle retraite (après de longues années de club) souffre aujourd’hui d une uvéite qui devient chronique. Le veto me conseille d enlever l œil. J ai très peur.. Son œil ne voit presque plus.. C est une mutilation comment va t elle réagir ? Je veux seulement son bonheur et bien être.. Suis effondrée.. Merci

        Répondre
  12. Marie&nono

    Bonjour
    Peut on se contacter par mail car je dois effectivement prendre la décision pour mon papy pur sang …. Je me pose beaucoup de questions sur l’après (soins, durée pour la cicatrisation….) je pense qu’il est plus judicieux de passer à l’acte avant les beaux jours et l’arrivée des mouches…. Beaucoup de questions. Pour mon pepere ya rien à faire j’ai fait venir un ophtalmo qui a fait un fond d œil : décollement de la rétine il ne voit plus rien. Du coup pas de réflexe pour fermer l’œil donc ulcère sur ulcère qui le font souffrir. L’œil ne reviendra pas, le garder ne fait que cumuler du mal qu’on pourrait éviter…. J’espère à bientôt par mail….
    Bonne journee

    Répondre
  13. Llebot Claire

    Bonjour Marine, merci beaucoup pour ton témoignage très touchant. Je suis tombée sur ton article en cherchant des informations sur l’énucléation… En effet le verdict est tombé pour mon cheval Royal il y a 3 semaines : uvéite récidivante. J’ai demandé des conseils à des personnes concernées et beaucoup me conseillent l’implant de cyclosporine qui est également une intervention chirurgicale apparemment efficace mais seulement sur 3 ans maximum, donc à renouveler ! Le souci , en plus du côté financier est que le cheval doit vivre en box par la suite et que je tiens absolument à ce que mes 3 chevaux restent ensemble au pré. Bref le traitement actuel est equipalazone pour l’inflammation et pommade corticoïde mais après une pause de 2 jours tout a empiré très vite et ses yeux affichent une grosse tâche blanche quasiment opaque ! Ce traitement va entraîner des effets secondaires graves s’ils sont poursuivis sur une longue durée. Ce qui m’importe le plus c’est de supprimer la douleur donc j’en viens (déjà) à envisager l’énucléation qui serait pour le coup bilatérale étant donné que les 2 yeux sont touchés au même degré.
    Forcément j’ai une énorme responsabilité, un poids sur les épaules, celui de lui ôter la vue! Mais la souffrance physique me semble plus dure à vivre… Royal n’a que 11 ans.

    Répondre
  14. Marion

    Bonjour Marine ,

    Votre article m’a permis de ne pas me sentir seule. Mon cheval a enchaîné depuis 4 mois des soucis à l’œil qui lui ont fait perdre la vue, le veto n’a jamais su trouver la cause et voyant que son inflammation ne s’arrêtait toujours pas j’ai fait appel à un autre veto qui m’a dis qu’il fallait lui enlever son oeil. Décision que j’ai eu du mal à accepter mais je préfère qu’il ne souffre plus. On l’opère donc dans 3 jours. J’aurais aimé avoir plus d’informations.
    Si vous pouviez m’envoyer un mail pour me dire la durée de l’opération er comment c’est passé « l’après « ?

    Merci d’avance.

    Marion.

    Répondre
  15. Alexia Benard

    Bonjour Marine,
    Je viens de tomber sur votre article en cherchant des informations sur l’enucleation. En lisant vos mots j’ai l’impression que c’est mon histoire. Ma jument aloha se fait opérer demain la décision a été tellement dur à prendre et les questions fusent encore. Même si c’est demain je me demande encore si c’est la bonne décision. Vous ne parlé pas de l’après dans votre article pouvez vous m’en dire plus si vous êtes toujours activé sur cet article merci

    Répondre
  16. vandervelden nathalie

    Bonjour,
    ma jument a fait un premier épisode à l’oeil en septembre, diagnostique = blessure ? tout est rentré dans l’ordre (du moins je le croyais) jusqu’à ce lundi ,. Alors que j’étais en voyage ma jument a montré un oeil fermé et gonflé…le vétérinaire a été appelé et hier soir à mon retour je lui ai téléphoné: diagnostique uvéite il me conseille l’énucléation…… mais les choses vont tellement vite …. dois je déjà en arriver là elle voit encore du moins en partie….de son oeil atteint…. je me pose des tas de questions…. et si l’autre oeil est atteint… comment va-t-elle réagir de se retrouver borgne d’un coup alors qu’actuellement elle voit encore…nous faisons de la randonnée…elle est déjà assez craintive au départ… va-t-elle encore être gérable? elle ne semble pas souffrir pourtant le vétérinaire semble dire le contraire… je suis perdue …
    peut-être pouvez-vous m’éclairer un peu?
    je pense demander un ou deux autres avis de spécialistes….

    Répondre

Laisser un commentaire